Conference 2007
Depliant resumant le projet
Dossier de formation
Guide des bonnes practiques
CD-Rom de ressources
Film DVD

 

English language version
French language version
Italian langauge version

 

RESPONSE è un progetto di 3 anni di durata (2003-2006) Mené par l'Isle of Wight Centre for the Coastal Environment (Centre de l'Ile de Wight pour l'Environnement Littoral), Royaume Uni, et soutenu par le programme LIFE Environnement de la Commission Européenne
EU LIFE Website IWCCE Website
Accueil Le Projet Partenaires Publications Contacts Liens Utiles

Le Projet

'RESPONSE' ('Répondre aux risques induits liés au changement climatique') est un projet sur trois ans. Il a reçu le soutien de LIFE,,instrument financier de la Communauté Européenne, et a été présenté à la communauté européenne en décembre 2006. Neuf organisations partenaires au Royaume Uni, en Italie, en France et en Pologne ont participé à ce projet, mené par le Centre pour l'Environnement Côtier du Conseil de l'Ile de Wight (Royaume Uni).

Ce Projet fait la démonstration d'une méthodologie permettant d'évaluer les aléas et les risques contemporains et futures auxquels la côte est exposée. L'évaluation des aléas et des risques a été effectuée grâce à la production d'une série de cartes à l'échelle régionale. Ces cartes permettent d’anticipier et de dimensionner le changement côtier futur et peuvent aider les autorités responsables et les décideurs à cibler les ressources de manière efficace. Les projections des aléas et des risques futurs sont basées sur la sensibilité des facteurs géomorphologiques, géologiques et anthropogéniques dans la zone côtière, aux regard de différents scénarios de changement climatique.

Notre cible: collectivités régionales, aux gestionnaires côtiers, aux urbanistes et aménageurs, aux ingénieurs et aux acteurs de la côte.

Cinq publications:

  • Un Dossier de Formation: dans lequel la méthodologie de la cartographie RESPONSE est expliquée en détail
  • Un Guide des Bonnes Pratiques: qui contient des exemples internationaux et européens de bonnes pratiques dans le domaine de la gestion des risques côtiers
  • Un CD-Rom: qui contient les études de cas et les suivis appuyant le projet et pouvant servir de ressource
  • Un DVD: un film de 15 minutes qui présente le sujet des risques côtiers dans le contexte d'un climat en évolution. Il présente également le potentiel des publications du Projet RESPONSE à être utilisées dans les zones côtières européennes. Ce DVD a été filmé au Royaume Uni, en France et en Italie.

L'objectif de la cartographie des risques:

L'impact croissant du changement climatique nécessite une approche stratégique et proactive vis à vis de la gestion des risques côtiers, qui doit prendre en considération le changement côtier naturel et s'assurer que les développements côtiers ne soient pas situés dans des zones à risque.

En incorporant des aléas naturels tels que l'érosion, les glissements de terrain et les submersions marines dans la cartographie des risques côtiers et dans la planification à long terme, les collectivités locales et régionales peuvent éviter de positionner les nouveaux aménagements dans les zones à risque et chercher à modifier ou à réduire les risques dans les zones où des aménagements existent déjà.

L'objectif de la cartographie du Projet RESPONSE est: De produire des cartes illustrant la probable évolution des aléas et des risques naturels côtiers dans le futur pour la totalité d'une zone, d'une région, d'un comté ou d'une cellule sédimentaire, au lieu d'examiner un seul endroit. Ces cartes peuvent être incorporées dans le cadre des politiques locales afin de renseigner les décideurs et le processus d'aménagement ou d'urbanisation, et de contribuer à un développement durable.

Comment créer des cartes de l'évolution côtière et des risques:

  • L'approche du Projet RESPONSE démontre comment analyser le trait de côte d'une région par le biais d'une succession logique de cartes. Ce processus de collecte et d'interprétation des informations sert de base à l'évaluation des risques et à établir l'ordre de priorité d'une réponse. L'évaluation peut être sous la forme d'une simple carte papier, ou un SIG interactif.
  • Il est important de prendre en considération la façon dont la côte a changé dans le passé en étudiant l'érosion, les inondations et les glissements de terrain historiques. Les tendances du changement donnent un aperçu de la façon dont la côte va se comporter à mesure que notre climat continue à changer.
  • L'approche du projet est basée sur la sensibilité au changement de différentes formes de relief côtier, la probabilité de ce changement, et les conséquences de celui-ci par rapport à la vulnérabilité de l'environnement urbanisé ou aménagé et le type de population.
  • Les styles de réponse typiques de différentes formes de relief peuvent être identifiés en 'Unités littorales homogènes, qui peuvent être reconnus sur tout le trait de côte de l'Europe.
  • Des points critiques du changement climatique peuvent être identifiés, là où une attention
    plus particulière est nécessaire afin de gérer les risques côtiers croissants.

Qui peut produire et utiliser ces cartes?

Le 'Dossier de Formation' guide le lecteur dans le processus de production des cartes illustrant le modèle probable des aléas et des risques naturels côtiers futurs dans leur zone, leur région ou leur cellule sédimentaire. Le jeu de cartes peut être élaboré et utilisé par les gestionnaires côtiers, les représentants des collectivités locales ou régionales, les ingénieurs, les praticiens, les aménageurs et les urbanistes afin de faciliter l'identification des besoins futurs en matière de mesures de protection, des endroits où il sera peut-être nécessaire de gérer le recul, des zones potentiellement adaptées au développement côtier et d'aider à l'aménagement d'urgence. Des conseils supplémentaires sur la réduction des risques peuvent être trouvés dans le 'Guide des Bonnes Pratiques'.

Les dernières cartes de la série peuvent également être utilisées par les décideurs et les politiciens pour comprendre et communiquer sur les tendances des risques côtiers actuels et futurs, et d'établir l'ordre de priorité des ressources en conséquence.

Comprendre les coûts et les conséquences de l'inaction permet de prendre et de justifier des décisions rentables et responsables, qui contribuent à des solutions à long terme.

Conclusions et Recommanations:

  • En conséquence des impacts du changement climatique, les risques côtiers augmenteront considérablement dans certaines régions. Les résultats de cette étude aideront les décideurs à maîtriser le thème des risques côtiers dus aux impacts du changement climatique à l'échelle régionale;
  • La pression croissante vers une expansion de l'urbanisation dans les zones à risques ou à risques marginaux va exacerber les problèmes de gestion côtière, particulièrement dans le contexte du changement climatique;
  • En réponse aux effets des influences anthropogéniques ces dernières décennies, un certain degré de changement climatique futur est désormais inévitable. Les mesures de gestion durable des risques côtiers doivent impliquer, autant que faire se peut une connaissance des processus côtiers naturels, et promouvoir l'adaptation aux changements côtiers et climatiques;
  • L'érosion côtière, les glissements de terrain et les risques de submersion doivent être pris en compte pour contribuer à la planification et à la gestion durables de l'occupation des sols. Les organismes gouvernementaux doivent préparer et maintenir des documents directeurs actualisés pour la politique d'urbanisme des aléas et risques côtiers;
  • Il est préconisé de se servir au maximum des données recueillies sur le terrain, des dossiers historiques, des données paléoenvironnementales et archéologiques afin d'augmenter nos connaissances du changement côtier sans avoir à se fier totalement aux techniques de modélisation théorique;
  • La mise en oeuvre réussie des stratégies de gestion des risques doit obligatoirement impliquer la collectivité et les intervenants locaux. Au fur et à mesure que les impacts du changement climatique affectent les communautés vulnérables sur l'ensemble des côtes de l'Europe, des décisions difficiles devront être prises, par exemple, la décision d'arrêter de défendre certains installations humaines sur la côte. Communiquer ces décisions difficiles au public est une question que doivent déjà affronter de nombreuses collectivités locales et régionales. D'autres études et des conseils destinés à ces collectivités seront extrêmement utiles dans un nombre de cas en augmentation dans l'ensemble de l'Europe;
  • Les stratégies de gestion des risques les plus réussies ont été celles mises en oeuvre avec le soutien solide des hommes politiques de la région. Ce soutien peut être étayé par la préparation et la publication de directives informatives bien illustrées destinées au profane éduqué;
  • Le projet RESPONSE illustre une approche qualitative à l'échelle régionale à la gestion des risques côtiers dans le contexte du changement climatique, ainsi qu'un certain nombre d'exemples de bonnes pratiques. D'autres études seraient souhaitables en termes d'évaluation quantitative des composants du risque.